Catastrophe Rio-Paris : fin de l’enquête (Le Figaro)

Les juges chargés de l’enquête sur la catastrophe aérienne du vol d’Air France Rio-Paris (228 morts) en juin 2009 ont annoncé aujourd’hui la fin de leurs investigations aux parties civiles, ont affirmé les avocats de ces dernières.

Les juges d’instruction “nous ont très fortement laissé entendre qu’Air France et Airbus”, mis en examen pour homicides involontaires, “seront renvoyés en correctionnelle, à tel point que c’est pour nous une certitude”, a affirmé aux journalistes Me Alain Jakubowicz, l’un des avocats de l’association Entraide et solidarité AF447.”La fin de l’instruction signifie que les parties civiles pourront avoir un procès bientôt. J’estime qu’il y a suffisamment d’éléments aujourd’hui pour qu’Airbus et Air France soient condamnés pour homicides involontaires”, a dit à l’AFP un autre avocat de proches de victimes, Me Yassine Bouzrou.

L’Airbus A330 d’Air France, qui transportait 228 passagers et membres d’équipage, s’est abîmé le 1er juin 2009 dans l’océan Atlantique au large du Brésil. L’annonce de la fin de l’enquête a rassuré de nombreux proches de victimes présents au tribunal. Ils entendaient dénoncer aujourd’hui les conclusions d’une contre-expertise récemment versée au dossier et qui dédouane selon eux le constructeur Airbus de ses responsabilités. Ce rapport, daté du 30 avril, pointe en effet d’abord la responsabilité de l’équipage, avant de mettre également en cause Air France.

Dans un communiqué, Air France relève qu’un éventuel procès de la catastrophe ne pourra pas se tenir avant que la cour d’appel de Paris n’ait examiné son recours en nullité contre la contre-expertise. La compagnie avait estimé que la contre-expertise avait été réalisée “de manière unilatérale et non contradictoire, en violation du principe même du procès équitable”, contestant notamment des vols d’essai “effectués chez Airbus avec des équipages Airbus sans qu’Air France en soit informée”.

Source : Le Figaro, Catastrophe Rio-Paris: fin de l’enquête