juillet 2017

Attentat de Nice : des victimes demandent un dépaysement (LeMonde.fr)

Alors que le parquet a classé sans suite les plaintes mettant en cause le dispositif de sécurité du 14-Juillet, une instruction judiciaire devrait quand même s’ouvrir. Des familles de victimes demandent que la juridiction de Nice soit dessaisie. Vingt-trois plaintes classées sans suite, une juridiction contestée, des autorités mises en cause… L’enquête sur le dispositif.

septembre 2016

Attentat de Nice : une famille de victime veut une enquête menée par des juges sur la sécurité (Le Monde.fr)

Les parents d’un enfant tué dans l’attentat de Nice ont porté plainte, mardi 13 septembre, pour mise en danger de la vie d’autrui, a fait savoir leur avocat. « On demande au procureur de la République d’ouvrir une information judiciaire et de confier l’enquête à un collège de juges d’instruction », a ajouté Me Yassine.

septembre 2016

Jusqu’à trois ans de prison pour les « cols rouges » de Drouot (Le Point.fr)

La justice s’est prononcée sur le cas des 49 déménageurs de l’hôtel des ventes de Drouot accusés de voler des objets d’art de grande valeur. La plupart des prévenus au procès des « cols rouges », déménageurs des objets d’arts destinés à être vendus à Drouot, poursuivis dans une vaste affaire de vols, ont été condamnés mardi.

avril 2016

Trafic de cocaïne : la belle affaire des gendarmes assombrie par une escroquerie (Le Monde)

Des gendarmes déguisés en avocats, une interpellation factice organisée à l’aéroport d’Orly, un titre de séjour obtenu sous un prétexte fallacieux, des escroqueries immobilières pouvant se chiffrer à plusieurs millions d’euros… Jusqu’où ont pu s’égarer deux enquêteurs de la section de recherche (SR) de la gendarmerie de Paris pour satisfaire la vénalité de leurs informateurs.

avril 2016

De la belle affaire de stups à une sombre escroquerie immobilière, deux gendarmes dans le viseur de la justice (AFP)

Entre 2010 et 2012, ils avaient fait tomber un réseau d’importation de cocaïne. Cinq ans plus tard, deux gendarmes et leurs indics de l’époque sont mis en cause dans une sombre arnaque immobilière, qui jette le trouble sur leur belle affaire. Les deux gendarmes, le major Eric T., 49 ans, et Emmanuel B., 46 ans,.

avril 2016

Dans tous les services antidrogue, des liaisons dangereuses (Le Monde)

Ces dernières années, tous les services d’enquête spécialisés dans les stupéfiants ont été mis en cause dans des affaires, du vol de saisies à la provocation au trafic, en passant par l’écriture de faux procès-verbaux de surveillance. A l’Ocrtis, déjà… Avant l’affaire dite des « 7 tonnes », l’Office central pour la répression du trafic.

avril 2016

Drouot. Jusqu’à deux ans ferme requis contre les « Cols rouges » (Ouest-France.fr)

Des peines allant jusqu’à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, ont été requises au procès des « cols rouges » de Drouot, déménageurs des objets destinés aux enchères. Deux ans de prison ferme, peine aménageable qui peut être purgée autrement qu’en détention, ont été requis contre la quasi totalité des cinquante prévenus. Le.

janvier 2016

Policier aux Assises: un procès exceptionnel. La légitime défense doit rester très stricte (Le plus Nouvel Obs)

Le 21 avril 2012, un policier a tué un braqueur en cavale d’une balle dans le dos. Il comparaît cette semaine devant la cour d’assises de Bobigny et plaide la légitime défense. En cette période de débat sur l’usage des armes par les forces de l’ordre, ce procès a-t-il une portée symbolique ? Éclairage de.